texte

"Prendre conscience des richesses qui nous entourent ...n'est-ce pas un premier pas vers leur sauvegarde ? "

les dernières mises à jour

10 septembre 2018

Annonce du Parrainage de la restauration de la porte

La GEOTRAVERSE VIII du 9 septembre 2018

Le CONCERT TRAD à l'église de St VINCENT du 2 septembre 2018

Restauration de la Chapelle - Fin du chantier de la tranche 1 - " mise en sécurité de la chapelle"

Quelques photos des 3 premières manifestations 2018 :
- Concert du 30 juin à St NECTAIRE

- Balade Conférence du 9 juin - "FLORE" du Puy de Lavelle

- Concert du 3 juin à St SATURNIN

Rappel : Programme des 5 manifestations 2018

le point sur la mission S.BERN et notre projet

-------------------------------------------
rappel
- la page ARCHIVES reprend les articles qui ont été publiés mais ne figurent plus en accès direct.

- Clips vidéo - 300 ans de la chapelle en 2014
----- les 5 manifestations 2014 - synthèse de 7 '
----- la fête à Lavelle du 10 Aout - 5 '
----- les coulisses de l'Atelier d'Artisanat - 5 '
----- Diaporama du Circuit pédestre du Puy de Lavelle

Pour mémoire : avec les déclarations d'impôts ...
-
AVANTAGE FISCAL pour les dons reçus pour LAVELLE à la FONDATION du PATRIMOINE

____________________________________________________________________


mercredi 20 juin 2018

Restauration de la Chapelle - Fin du chantier de la tranche 1 - " mise en sécurité de la chapelle"

En image ... quelques exemples de la situation Avant ...et Après le chantier 



En Bref : 
Cette phase de "sécurisation", qui a duré 4 mois, correspond à une restauration partielle qui a consisté

- à redonner une homogénéité au murs et à la voute en bloquant l'évolution éventuelle des fissures importantes  au moyen de "libages" (... sortes de grosses agrafes noyées dans l'épaisseur des murs), 

- à assainir la cour nord et poser des gouttières pour éviter les dégradation du mur nord partiellement enterré, 

- à revoir le dallage du sol pour qu'il soit praticable sans risque.



Sur proposition de l'Association, les travaux ont été confiés par la Commune, propriétaire de l'édifice,  à l'entreprise GENESTE, après les appels d'offres conformes aux procédures administratives,  sous le contrôle du  cabinet d'architecture A.C.A d'Y. COTTIER, tous deux spécialisés dans la restauration d'édifices anciens.

La décision technique d'une 1ère tranche limitée a été prise en fonction des études menées au cours des 10 dernières années sur la géologie du sous-sol,  l'hydrogéologie et  l'historique des observations des témoins posés sur les fissures. L'ensemble de ces éléments a permis aux professionnels de conclure à un état de stabilisation de l'édifice après les mouvements du sous-sol qui avaient eu lieu lors de la grande sécheresse de 1987.


La solution d'un montant d'environ 60.000 € a pu être mise en œuvre grâce 

- aux recettes des activités, soutiens et  dons de nos membres et sympathisants reçus en direct par l'Association incluant 
     - une aide exceptionnelle du Ministère de la culture sur intervention de Madame la députée D. Auroi (dans la précédente législature) 
     - le soutien des Conseillers Départementaux  L. Tixier puis E. Crozet et L. GAY  pour l'organisation des diverses manifestations que nous avons organisées depuis 10 ans.  
     - le soutien de la Caisse de Crédit Agricole d'Issoire

- aux dons reçus pour la chapelle à la Fondation du Patrimoine, et à un abondement de  cette dernière, 

- à l'aide de la Commune qui a pris à sa charge la TVA (20% des  factures)  et qui a fait intervenir le niveau départemental avec une subvention du  F.I.C (Fonds d'Intervention Communal)

  •  Rappel : au fur et à mesure des facturations des entreprises, par Convention signée avec la Commune, l'Association verse à cette dernière les fonds qu'elle a recueillis, pour  compléter les sommes venant de la subvention FIC et de la Fondation du Patrimoine .

Cette phase est maintenant suivie d'une mise sous surveillance de l'édifice par l'architecte afin d'aboutir à l'autorisation "administrative" de son ouverture . 













"un libage", une fois la fissure de la voute bloquée et reconstituée






   Nous travaillons maintenant à  court terme sur  :

- la recherche d'une solution décorative dans le style actuel pour tenter de dissimuler les traces des travaux, au moins sur la voute au dessus et derrière l'autel. (selon l'architecte, les décorations actuelles du XIXème  ont une valeur certaine car elle sont devenues rares,  la plupart ayant disparu au fil des rénovations des édifices religieux de cette époque)


- la recherche d'une solution pour rénover la porte qui a souffert du mouvement des murs et ne s'ouvre plus que partiellement et très difficilement.






Des consultations de menuisiers sont en cours pour choisir une solution adaptée au moindre coût et nous pourrions être amenés à lancer une souscription ponctuelle pour réaliser rapidement sa rénovation. 
 .........
La souscription pour redonner à la croix son bras manquant avait été un succès car elle avait permis une exécution rapide  et soignée par un tailleur de pierre local






 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire